Guernica
Pablo Picasso

L'Espagne devient une République en 1931, et en février 1936, un gouvernement de gauche, le Frente populare, accède au pouvoir. Mais les chefs de l'armée espagnole sont hostiles à la République et à la gauche, et dès 1936, sous la direction du général Franco, ils se soulèvent contre le gouvernement. C'est le début d'une guerre civile effroyable entre les "nationalistes" de Franco, soutenus par l'allemagne et l'Italie, et les "Républicains". Elle va durer trois ans et s'achever par la victoire de Franco.
En 1937, en pleine guerre civile, les avions allemands envoyés pat Hilter pour aider les nationalistes, massacrent les habitants de Guernica, une petite ville basque du Nord du pays aux mains des Républicains. Quelques jours plus tard, lepeintre espagnol Picasso commence à peidre son célèbre tableau.

Avec Guernica, en 1937, Picasso réalise sans aucun doute l'oeuvre la plus célèbre du 20ème siècle. Cette oeuvre est aussi le premier signe de l'engagement politique de Picasso. En représentant l'horreur de la guerre civile, il prend parti contre l'Espagne de Franco et les régimes totalitaires.

 


Guernica (1937), huile sur toile, 351 x 782cm, Madrid, Centro de Arte Reina Sophia, Picasso, exposée dès le mois de juin 1937 à l'Exposition universelle de Paris.

Il était 16 h 30 et c'était un jour de marché.

Le Petit Parisien du 28 avril 1937 reproduit la dépêche d'un journaliste anglais qui s'est rendu sur les lieux quelques heures après le massacre.

"Le plus effroyable raid aérien exécuté depuis le début de la guerre civile espagnole a été effectué hier après-midi par les Allemands au service de Franco et a abouti à la destruction quasi-totale de Guernica. Le but du bombardement était apparemment de démoraliser la population civile.
Le jour avait été bien choisi. Le lundi est, en effet, jour de marché à Guernica et les paysans de toute la région s'y rendent. Il était 16 h 30 quand la cloche de l'église sonna l'alarme pour signaler l'approche des avions. Les gens se réfugièrent aussitôt dans les caves et les abris.
Un avion de bombardement allemand apparut, lança six grosses bombes. Cinq minutes après un second avion survint et laissa tomber un nombre égal de bombes. A partir de ce moment, le bombardment augmenta et fut continu. Les bombardiers attaquaient un quartier après l'autre suivant un plan bien ordonné.
Puis des avions de combat volèrent très bas et fauchèrent à la mitrailleuse les gens que la panique avait fait sortir de leurs abris. Nombre de ces malheureux furent tués, comme le furent aussi les moutons qui avaient été amenés au marché et que les avaiteurs allemands massacrèrent dans leur soif d'assassinat.
La ville de 7000 habitants, auxquels il faut ajouter 3000 réfugiés, avait été lentement, systématiquement détruite.
L'effet causé par le bombardement de Guernica, ville sainte des Basques, a été profond, et le Prsident Iguirre a dénoncé, dans un communiqué, le massacre perpéturé par les avaiteurs allemands au service des nationalistes espagnols."
Le Petit Parisien, 28 avril 1937.

(voir livre d'HG de troisième, Hatier)
 Picasso : Biographie

 Picasso : oeuvres