Les femmes et les hommes dans le monde du travail

Préambule de la Constitution de 1946.

...La loi garantit à la femme, dans tous les domaines, des droits égaux à ceux de l'homme ...

 FILLES ET GARCONS DANS LE SYSTÈME SCOLAIRE

 (2003)

 FILLES

 GARCONS
POURCENTAGE E LA POPULATION

 49,70 %

 50,30 %
  SECONDE

56,70 %

 43,30 %
 PREMIÈRE

 60,00 %

40,00 %
TERMINALE

 59,00 %

 41,00 %
 ETUDES DANS E SUPÉRIEUR

 55,00 %

 45,00 %

Sur 100 filles d'une génération en 2002 : 70,5 atteignent le bac.
Sur 100 garçons d'une génération en 2002 : 55,3 atteignent le bac.

 "C'est de l'ordre du culturel que relève la première série d'obstacles majeurs à l'ascension des femmes sur l'échelle des responsabilités. Notre société véhicule certaines représentations eminemment sexistes, propres à faire renoncer les filles à s'engager dans des activités réputées masculines. Dans les filières générales, les lycéennes s'orientent vers les sections littéraires (82% de filles) et économiques (62%) et les garçons vers les filières scientifiques (57% des garçons). Dans les formations professionnelles, elles sont orientées vers les secteurs de service : elles représentent notamment 95% des effectifs du secrétariat et du secteur social. (...) Leur part n'excède guère 10 à 15 % dans les classes de mathématiques spéciales des lycées les plus prestigieux."

Claire Bernard, Observatoire de la parité entre les femmes et les hommes, 1999.



Affiche du Secrétariat d'Etat à la parité et à l'égalité professionnelle, 2002

 Article L 140-2 : Tout employeur est tenu d'assurer pour un travail de valeur égale, l'égalité de rémunération entre les hommes et les femmes.

Extrait deu Code du travail

 Loi relative à l'égalité profesionnelle entre les femmes et les hommes, 9 mai 2001

Art.4. "Dans les entreprises, l'employeur est tenu d'engager chaque année une négociation sur les objectifs en matière d'égalité professionnelle entre les femmes et les hommes, ainsi que sur les mesures permettant de les atteindre."



Les inégalités professionnelles en 2001 : quelques indicateurs

 (2000)

 FEMMES

 HOMMES
SALAIRES ANNUELS : les dix % les plus faibles

9 952 euros

 11 088 euros
  SALAIRES ANNUELS moyens

16 934 euros

 21 267 euros
 SALAIRES ANNUELS : les dix % les plus importants

 26 121 euros

34 883 euros

La différence de rémunération femmes-hommes dans le secteur privé (2000)
 

 Profession sage-femme

Benoît Le Goëdec, "profession sage-femme".

Ils sont à peine une quarantaine en France sur environ 1000 sages-femmes. Benoît Le Goëdec, 33 an et père de trois enfants, fait partie de ces "hommes sages-femmes". Diplômé en 1989, il a longtemps exercé en hôpital avant d'ouvir son propre cabinet. Cette profession n'a été ouverte aux hommes qu'en 1982.

Phosphore, octobre 1998.

 

 Les métiers : l'emploi au féminin

On peut dire "une peintre" et "une écrivaine" depuis le 11 mars 1986, date à laquelle a été légalisé (par circulaire ministérielle) l'emploi du féminin pour les noms de métiers, fonctions, grades ou titres. La féminisation prend plusieurs formes, selon la fin du nom : avec un "e" muet, pas de changement (une peintre) ; avec une autre voyelle, on ajoute un "e" (déléguée, élue) ; avec uns consonne, le nom reste identique (médecin) ou prend un "e" (écrivaine, huissière, mécanicienne) , "teur" devient "teuse" si e "t" appartient au verbe de base (acheteuse), sinon "trice" (animatrice) ; enfin "eur" devient "euse" (éboueuse).

Phosphore, février 1998

 Le recensement de population de 1999 dénombre 30 millions de femmes et 28 millions d'hommes (d'après l'INSEE)

-

 % DE FEMMES

 % D'HOMMES
Actifs à temps partiels

8,5

 2
Actifs chômeurs

0,7

 7,1
Salariés gagnant plus de 27335 euros/an

 10

20
Taux de réussite au bac

 82

 77
Emploi de direction et d'inspection (fonction publique)

 14

 86
Chercheurs

 25

 75
Créateurs d'entreprises

 33

 67

 Des femmes pour des "métiers d'hommes".

Elles s'appellent Claudie André-Deshays, Anne Lauvergeon ou Martine Monteil. Sur leur carte de visite, on peut lire spationaute, associée-gérante de la banque Lazard ou directrice de la brigade criminelle de la police judiciaire parisienne. Elles font partie de cette minorité croissante des femmes qui occupent des fonctions très qualifiées au sein de l'entreprise ou de la fonction publique. En dix ans, la part des femmes parmi les cadres ou les professions intellectuelles supérieures est passée de 27% à 34%.
L'accession des femmes au statut de cadre ou à des professions autrefois réservées aux hommes, comme avocat, médecin ou journaliste, est la conséquence logique de leur entrée massive sur le marché du travail. Elles sont aujourd'hui 11,5 millions à travailler, soit près de deux fois plus qu'en 1960.

Le Monde, Dossiers et documents, février 2000.