L'URSS DE STALINE

LA PROPAGANDE STALINIENNE

 

"Le grand timonier nous guide. Staline à la barre".
Affiche soviétique, 1937.

La propagande sous Staline utilise tous les moyens d'expression de l'époque et met les artistes au service de l'Etat. Elle cherche à rassembler la population autour du chef, et organise la mobilisation pour atteindre les grands objectifs économiques.

"Staline, unique héritier de Lénine, guide le peuple."
Photomontage de propagande soviétique, 1933.

 

Le culte de Staline
Notre amour, notre fidélité, notre force, notre coeur, notre héroïsme, notre vie - tout est à toi, prends-les, ô grand Staline, tout t'appartient, ô leader de la patrie. Commande à tes fils, ils sont capable de se déplacer en l'air et sous terre, dans l'eau et dans la stratosphère. Les humains de toues les époques et de toutes les nations diront que ton nom est le plus glorieux, le plus fort, le plus sage, le plus beau de tous. Ton nom figure sur chaque usine, sur chaque machine, sur chaque lopin de terre, dans chaque coeur humain. Si ma femme bien-aimée met au monde un enfant, le premier mot que je lui apprendrai sera "Staline".
La gazette rouge de Léningrad, 1935.

 

 

Staline "le père des peules".
Photomontage soviétique, 1937.

 

Grande parade de la jeunesse soviétique sur la place rouge à Moscou (1935).
 Ode à Staline
"Jamais nos champs n'ont donné une telle moisson.
Jamais nos villages n'ont connu un tel bonheur.
Jamais la vie n'a été aussi bonne et les esprits aussi élevés.
Sur toute la terre, le soleil mance une lumière plus chaude
Car la face de Staline le fait briller plus fort.
Je chante pour mon enfant reposant dans mes bras.
Tu apprendras la source de ce soleil qui baigne notre pays
Et tes petites mains copieront le portrait de Staline."
Poème composé en 1939 pour le 60e anniversaire de Staline.

 

 
Le "petit père des peuples "
(affiche soviétique, 1950)
"Merci à notre cher Staline pour notre enfance heureuse"

 "Ô, Grand Staline"

Ô Grand Staline, Ô chef des peuples;
Toi qui fais naître l'homme
Toi qui féconde la terre
Toi qui rajeunis les siècles
Toi qui fais fleurir le printemps
Toi qui fais vibrer les cordes musicales
Tu es la fleur de mon printemps
Un soleil reflété par des millions de coeurs humains.

Rashimov, poème publié dans la Pravda, 28 aôut 1936.

 
"
Parade des pionniers" en l'honneur de staline, 1930.
Les enfants appartiennent à des associations éducatives de "pionniers".

 

 
"Notre armée et notre pays sont renforcés par la pensée de Staline !
Affiche de propagande soviétique,1939
.

Hymne à Staline.
Salaam ! Salaam ! Nous vous saluons, ô le meilleur des amis
Vous qui avez semé les graines du bonheur,
De qui nous tenons la liberté dont nous jouissons.
Qui veillez avec la tendresse aimante d'un père
Sur les enfants de ce pays que vous avez édifié
Vous êtes sa gloire et votre éclat jamais ne ternira.
Plus éclatant que le soleil ou la lune
Votre sagese illumine le monde entier.
(...) Nous vous aimons, père et ami, comme une bande
D'enfants joyeux d'un amour véritable.
Votre immense amour embrase nos coeurs.
Votre nom est vénéré jusqu'au bout du monde.
Pour nous, vous êtes à jamais un ami et un guide
Vous qui n'ignorez rien et qui voyez tout !
Vali-Zad-Saïd-Ali, poème publié dans Moscou News, 10 avril 1940.

 
Tableau de I.M.Toidze, 1935
Staline devant la nouvelle centrale hydroelectrique de Ryon, 1935.

  Dans une usine de roulements à bille de Moscou (1937). Le portrait de Staline est omniprésent.


 

 

 Un syndicaliste anglais rencontre des jeunes kolkhosiens. Il témoigne.
"Pourquoi sont-ils si enthousiastes ? me demandai-je. Ils sont pauvrement vêtus. Ils ne sont même pas bien nourris. Tous ont l'air affamés... Se croient-ils vraiment les maîtres du pays ? S'imaginent-ils vraiment que quelque chose les attend, tout près qui vaille la peine ? Je songe à la méthode communiste : s'emparer des enfants dès la crèche, les suivre dns les jardins d'enfants puis à l'école, les enrôler ensuite dans les Pionniers et les jeunes komsomols. Toujours les tenir en main par une propagande incessante ! La propagande ! La propagande ! Du matin au soir. Par la TSF, le film, l'image, l'affiche, le manuel, elle les poursuit partout."
Walter Citrine, A la recherche de la vérité en Russie, 1937.

Une affiche politique

Photographies modifiées par trucage