Doc 1 : Autoportrait, Rembrantd jeune.

 REMBRANDT

Rembrandt van Ryn est né en 1606 à Leyde. Il est le cinquième des sept fils d'un meunier aisé. Il n'est pas vraiment un lettré mais accède aux lettres par la peinture.

En 1625, il forme son atelier à Amsterdam. Il s'installe définitivement dans cette ville en 1632, date à laquelle il réalise sa première grande commande : une leçon d'anatomie (dissection). Son atelier devient important (35 élèves).

 
Doc 2 : Autoportrait, 1660

 En 1642 il perd sa femme, Saskia. Il vivra désormais avec sa servante, Hendrikje Stoffels, et son fils Titus. Saskia ayant interdit à Rembrandt de se marier sous peine de perdre l'usufruit de ses biens, celui-ci vit en concubinage. Il sera pour cette raison l'objet d'une condamnation de la Cour ecclésiastique d'Amsterdam en 1654.

Rembrandt n'est que le prénom du peintre. Il l'a choisi comme nom à l'image de Michel-Ange, Raphaël.

La peinture de Rembrandt se caractérise par une palette très sombre d'or, de brun, d'ocre, de noir.

 

Doc 3 : Autoportrait de Rembrandt, 1659.

 

Dans la Hollande du XVIIe siècle, le portrait de groupe est le symbole même d'une bourgeoisie naissante et émancipée, forgée par le négoce. Après trente ans de lutte contre le joug espagnol, sept provinces septentrionales des Pays-Bas, dont la Hollande, ont arraché leur indépendance et conquis la liberté de commerce. Les Provinces-Unies, connaissent un formidable essor économique, fondé en grande partie sur le commerce avec les Indes orientales et occidentales. Au milieu du XVIIe siècle, la moitié du commerce européen transite sur des navires hollandais qui ont la redoutable réputation de pouvoir être aisément transformés en navire de guerre. En 1650, les titres des deux compagnies des Indes rapportent 500% par an. Des comptoirs fleurissent dans l'océan Indien, à Java, à Formose, au Japon. Les Portugais sont chassés de Malacca et de Colombo. La compagnie des Indes occidentales pratiquent la traite des Noirs, s'établit au Brésil, en Guyane, aux Caraïbes et fondent même sur le continent américain la Nouvelle-Amsterdam, qui, échangée pus tard aux Anglais contre le Surinam deviendra la Nouvelle York.

Les familles aisées, les personnages importants, les syndics de corporations et compagnies de milices commandent en grande quantité des portraits de groupe, réalisés par une multitude d'artistes qui en vivent. Les notables payent, souvent fort cher, pour figurer dans ces portraits de groupe officiels.


Ronde de nuit
(ou la Compagnie du Capitaine Frans Banning Cocq)
huile sur toile
1642
Rijkmuseum Amsterdam

Ce tableau témoigne de l'activité d'une compagnie militaire qui se prépare. Chaque membre de la compagnie avait payé pour être représenté.
 L'effet dramatique des personnages en ligne est puissant, renforcé par l'alternance de l'ombre et de la lumière...

On retrouve là aussi cette technique du clair-obscur qui permet de mettre en valeur les personnages représentés

 Rembrandt von Rejn, fils d'un meunier, débuta à Amsterdam, chez le célèbre Lastman. Ses dons naturels, son labeur acharné en firent un peintre de grande valeur et original. De fait, il ne craignit pas de combattre et de contredire nos règles de l'art, comme la perspective, l'étude des sculptures d'autrefois, le dessin et la composition de Raphaël.
Comme les contours précis doivent toujours être dessinés très correctement, il les brouillait avec du noir, ne s'attachant qu'à l'harmonie de l'ensemble, ce en quoi il excellait.
Il y a peu de lumière dans ses oeuvres, sauf à l'endroit où il voulait concentrer l'intérêt; ailleurs, il regroupait avec grand art lumières et ombres avec des passages de la lumière à l'ombre d'une grande habileté.
Il peignit peu de scènes mythologiques, allégories ou autres compositions illustrant quelques épisodes historiques. Il préférait choisir des sujets simples, pas trop recherchés et des scènes pittoresques pleines d'ingénieuses observations puisées dans la nature. Il savait rendre avec beaucoup de vraisemblance la vie dans sa simplicité.
Joachim von Sandrart, Nuremerg, 1675.

  "[...] La leçon d'anatomie de Rembrandt, oui, j'en suis aussi demeuré tout surpris. Te rappelles-tu les couleurs des chairs?
C'est de la terre, surtout les pieds [...]
Il y a aussi, parfois, je devrais dire toujours, un rapport d'opposition entre le ton du costume et celui du visage."

Vincent Van Gogh à son frère Théo.Rembrandt Van Rijn (1606 - 1669) : La leçon d'anatomie du docteur Tulp (1632).

 

Nicolas Tulp est un des personnages centraux dans la vie de la cité au XVIIe siècle. Il a 39 ans, l'année de la leçon.

C'est un homme de connaissance, chirurgien et anatomiste. Il est depuis quatre ans Praelector Anatomiae de la gilde des chirurgiens. Ses travaux sur les monstres sont célèbres ; il a décrit l'anatomie de la valvule iléo-caecale qu'on attribue à tort, en France, au Suisse Bauhin. Mais, surtout, Tulp est un grand politique : il sera huit fois trésorier de la ville et à quatre reprises son bourgmestre.

Tulp a décidé de mettre en scène une leçon d'anatomie, son élément naturel. Les personnages qui figurent sur le tableau, au nombre de sept, sont en majorité de grands bourgeois de la ville. Deux seulement sont médecins.

L'occasion d'une dissection se présente le 16 janvier 1632.

La guilde des chirurgiens d'Amsterdam n'autorise encore qu'une dissection publique par an sur le corps d'un condamné à mort. Aris Kindt vient d'être pendu pour vol ; aussitôt il est transporté dans l'Amphitheatrum Anatomicum de la guilde des chirurgiens.

Bethsabée au bain, 1654

La toile forme un carré de 1,42m de côté. Il s'agit pour un nu d'un très grand format, inhabituel dans la peinture hollandaise.

L'histoire de Bethsabée est contée dans le livre de Samuel. Il s'agit d'une femme mariée à un militaire, que David aperçoit nue au bain. Il la convoque alors, tandis qu'il envoie son mari en première ligne d'une bataille, où il meurt. Pour punir David de s'être attribué ainsi cette femme, Dieu fera mourir son premier enfant. De même, Rembrandt avait perdu le premier enfant issu de sa relation illégitime avec Hendrikje.

 

 

 L'archange Raphaël quittant la famille de Tobie, 1637

Il s'agit d'une scène de l'Ancien Testament. Tobie a été éprouvé à la manière de Job, il a notamment perdu la vue. Son fils, parti chercher le règlement d'une dette, a été escorté par l'archange Raphaël, qui lui a donné le moyen de guérir la cécité de son père (avec le fiel d'un poisson). Ici Raphaël quitte la famille de Tobie en leur révélant sa nature divine. Le chien semble effrayer par cette apparition surnaturelle, de même que les femmes. Il y a deux sources de lumière : une source divine, qui entoure l'ange, et une source naturelle.



Philosophe en Méditation, 1632
Huile sur bois 28 x 34 cm
Musée du Louvre, Paris.

Le Moulin, 1650
Huile sur toile 87,5 x 105,5 cm
National Gallery of Art, Washington.

 Il avait peint une grande toile où il avait représenté le détachement d'une compagnie de bourgeois (la ronde de nuit) : il en retira un grand renom. Pour cette peinture, il reçut 4000 florins.
Il travaillait très lentement. La cause de sa lenteur était que, dès que le premier travail était sec, il le reprenait de telle sorte que quelquefois la couleur avait à tel endroit l'épaisseur de plus de la moitié d'un doigt.
C'était un être fantasme. Le visage disgracieux était accompagné par une tenue négligée et sale. C'était en effet son habitude quand il peignait d'essuyer ses brosses sur lui.
Il allait souvent dans les ventes auc enchères où il achetait des habits hors d'usage qui lui paraissaient pittoresques; et même quand ils étaient tout à fait sales, il les accrochait au mur de son atelier.
Il devint très riche et à mesure monta en lui un tel orgueil qu'il racheta ses toiles dans toute l'Europe. Tant et si bien qu'il fit banqueroute. Il dut alors quitter Amsterdam et entrer au service du roi de Suède puis mourut misérablement vers 1670.
D'après Filippo Baldinucci, Notorie de profession des disegno da Cimabues in gua, Florence, 1681-1728. Nuremberg, 1675.