La diversité de l'Europe

I. Qu'est-ce que l'Europe ?

1) Les limites de l'Europe
L'Europe forme avec l'Asie un seul continent appelé Eurasie. L'Europe est un espace de 10 millions de km2.
L'océan glacial arctique forme la limite nord de l'Europe, l'océan atlantique la limite ouest et la mer méditerranée la limite sud. A l'est, c'est la chaîne de montagne de l'Oural qui a été choisie, prolongée par le fleuve Oural et la mer Caspienne. C'est le tsar de Russie Pierre 1er, au XVIIe siècle, qui a voulu affirmer le caractère "européen" de son empire.

2) Une identité construite peu à peu
Ce sont les Grecs et les Phéniciens qui nomment l'Europe sous l'Antiquité. Elle correspond alors à la péninsule située au nord-ouest de la Méditerranée.
Au Moyen-Age, l'Europe désigne un ensemble religieux et culturel, l'Europe chrétienne par opposition au monde musulman.
A partir des grands voyages de découverte, l'Europe se définit comme le centre du monde. Cette représentation est renforcée au XIXe siècle avec l'industrialisation et la colonisation.
Au XXè siècle, après les ravages de la guerre de 1914-1918, on cherche à définir une identité européenne fondée sur le passé et sur des valeurs communes.

3) De l'Europe à l'Union européenne
En 1957, on met en place la C.E.E. ( Communauté économique européenne). 
La disparition de l'URSS et du rideau de fer rendent possible dans les années 1990 un élargissement vers l'est.
En 1993, la C.E.E, devenue l'Union européenne, définit des critères d'adhésion et des valeurs : régime démocratique stable et respect des droits de l'homme. L'UE est actuellement constituée de 27 Etats, sur les 46 que compte l'Europe.

II. Une grande diversité

1) Une mosaïque culturelle
On emploie en Europe une centaine de langues, utilisant trois alphabets différents.
Les chrétiens, divisés entre catholiques, protestants et orthodoxes sont majoritaires. Mais on trouve également des minorités juives et musulmanes importantes, ainsi que la plupart des religions de la planète. De nombreux Européens sont athées.
Cette mosaïque culturelle est due aux origines très diverses des Européens et à l'arrivée d'immigrés venus de toutes les parties du monde.

2 ) Un peuplement inégal
Avec 700 millions d'habitants, l'Europe est le troisième foyer de peuplement après la Chine et l'Inde.
La population européenne a connu une très forte croissance entre 1750 et nos jours (140 millions d'habitants en 1750). Mais depuis une vingtaine d'années, la population stagne. Les taux de natalité diminuent dans de nombreux pays. La population vieillit donc. Le solde naturel est globalement négatif et seule l'arrivée annuelle de plus d'un million d'immigrés permet à la population de ne pas diminuer.

3) Des écarts de richesse
L'Europe est globalement développée et riche. Mais cette richesse est inégalement répartie. L'Europe occidentale regroupe les Etats qui cumulent de forts revenus et un IDH élévé. Mais à l'Est, les niveaux de vie sont encore inégaux.

III. L'organisation de l'espace européen.

1) Des milieux naturels variés
Le relief de l'Europe est constitué de deux ensembles : au Nord, des plaines et des plateaux, ainsi que des moyennes montagnes aux pentes douces et aux sommets arrondis.
Au Sud, des chaînes de montagnes élévées aux pentes raides qui dominent des plaines littorales étroites et quelques plaines intérieures (plaine du Pô, plaine hongroise).
La plus grande partie de l'Europe appartient à la zone tempérée.
- l'Europe du Nord, autour dela Baltique est marquée par le froid et les paysages de taïga et de toundra.
- l'Europe de l'ouest au climat océanique connaît des étés frais et des hivers doux, avec des précipitations toute l'année.
- l'Europe du Sud se caractérise par un climat méditerranéen avec des étés chauds et des hivers doux par le relief montagneux des Alpes.
l'Europe du centre et de l'Est connaît un climat continental avec de fortes amplitudes thermiques et de vastes plaines et plateaux.

2) Une urbanisation forte mais inégale
75% des Européens vivent en ville. La majorité des grandes agglomérations est située dans la mégalopole européenne, qui va du centre de l'Angleterre au nord de l'Italie.
A l"ouest, les grandes villes forment souvent des conurbations. A l'Est, les villes sont moins nombreuses.
Les villes européennes sont pour la plupart de création ancienne. Leur superficie s'est accrue peu à peu d'abord puis au XIXe siècle, la création des usines et de l'habitat ouvrier l'a fait explosée. Actuellement la périurbanisation continue à étendre les villes, sur l'espace rural environnant. Les banlieues pavillonnaires sont reliées au centre par des voies routières et autoroutes.

3) Des réseaux de transports denses
Les réseaux de transport européens sont denses et variés mais inégalement répartis. Ils sont concentrés surtout dans la mégalopole et sont interconnectés entre eux (voie maritime, rail, route, avion). Les personnes et les marchandises circulent principalement sur des axes allant du Nord au Sud.
A l'Est, le réseau se modernise petit à petit mais reste encore insuffisant.

Conclusion
L'Europe s'organise autour d'un espace central : la mégalopole. C'est un espace constitué de régions très peuplées, très urbanisées et très riches, reliées les unes aux autres par un réseau de communications très dense.
Les autres espaces sont des périphéries. Certaines ont intégrées l'Union européenne depuis longtemps et sont riches. Les autres, plus excentrées, sont moins développées.