La Révolution industrielle

 
Document 1 : Une machine à filer au XVIIIe siècle (planche de l'Encyclopédie, bibliothèque des Arts décoratifs, Paris)
Document 2 :
Dans les débuts de l'industrie cotonnière, toutes les opérations depuis le traitement initial de la matière première jusqu'à la fabrication de la toile, se faisaient sous le toit de la maison du tisserand. Dans une deuxième période, avec l'amélioration des techniques, le filage s'est fait dans les usines et le tissage s'est fait à domicile. A l'heure actuelle, toutes les opérations s'effectuent dans un bâtiment unique. Les vastes bâtiments en brique que l'on rencontre au voisinage de toutes les grandes villes industrielles effectuent des travaux dont se chargeaient autrefois des villages entiers. Dans les usines mues par la vapeur, le coton estpeigné, bobiné, filé et tissé en étoffe, et une seule usine suffit pour sortir la même quantité que produisait autrefois la main-d'oeuvre de toute une région.
R. Gueston, Histoire abrégée de la manufacture du coton, 1823.


Document 3 : Une usine textile à Orléans au XIXe siècle (gravure du XIXe siècle, BNF, Paris)


Document 4 : Une mine au XIXe siècle (dessin de G.Julien, 1884)

1. QUESTIONS :
Document 2 :

1. Où toutes les opérations se faisaient-elles "dans les débuts de l'industrie cotonnière" ?
2. Où se font-elles à partir de la Révolution industrielle ?
3. Expliquez la différence entre le document 1 et l'expression "les usines mues par la vapeur" ?
Document 3 :
4. Comment sont actionnés les métiers à tisser ?
5. Relevez la phrase du document 2 qui montre comment est organisée la production dans l'usine d'Orléans.
Document 4 :
6. Quelle est le produit extrait de cette mine ?
7. Pourquoi sa production augmente-t-elle fortement ?

2. Paragraphe argumenté.

Grâce à vos connaissances et à vos réponses aux questions, expliquez l'industrie au XIXe siècle, en montrant où, quand et comment elle se développe.

ATTENTION : Ce texte doit comporter une vingtaine de lignes. L'orthographe et la rédaction entrent en compte dans la notation.